Le Logis de la Voulzie

Chambres d'Hotes à Provins

Gite de France Tourisme et Handicap provins https
enfr

crin exceptionnel de l'architecture civile, religieuse et militaire, protégée par d'impressionnants remparts, Provins conserve aujourd'hui 58 monuments classés Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO. Cette ancienne capitale des comtes de Champagne et ville de foires, vous accueille pour un voyage au Moyen Age. Retrouvez toutes les informations sur le site officiel de l’Office de Tourisme.

La Tour César

La Tour César

Représentée sur le blason de la ville, la Tour César est encore aujourd'hui le symbole de Provins. Puissance des comtes de Champagne, ce donjon construit au XIIe siècle, a rempli de nombreuses fonctions : tour de guet, prison, clocher... Le dernier étage offre une vue panoramique sur la ville et ses environs.

La Collégiale Saint-Quiriace

La Collégiale Saint-Quiriace

Édifiée au XIIe siècle par la volonté du Comte Henri le Libéral, les difficultés financières du royaume, sous Philippe le Bel, la laisseront à jamais inachevée. Chaque soir, à la tombée de la nuit, la Collégiale s'illumine de 1000 feux pour le plus grand plaisir de vos yeux depuis Le Logis de la Voulzie.

L'église Saint-Ayoul

L'église Saint-Ayoul

Une guérison miraculeuse sur le lieu entraîne la découverte en l'an 1000 de la sépulture de Saint-Ayoul. Le parvis de cette église devint le premier lieu d’échanges et de foires commerciales de Provins. Remaniée à maintes reprises depuis le XIe s., son remarquable portail en bronze est dû à Georges Jeanclos, sculpteur contemporain.

Les Souterrains

Les Souterrains

Les souterrains étaient à l'origine une carrière de "terre à foulon", matériau utilisé dans l'industrie drapière de Provins. Le drap "ners" de Provins était très prisé au Moyen Age. Par la suite, les cavités ont servi de lieu de refuge, d'entrepôt, de cave et même de lieu de réunion de sociétés secrètes. De nombreux graffitis attestent de Compagnons et de francs-maçons.

Le Couvent des Cordelières

Le Couvent des Cordelières

Situé hors des remparts, ce couvent a été fondé au XIIIe siècle par le comte Thibaud IV, sur la colline face à son palais, à la suite d’une vision de sainte Catherine. Il devient hôpital général de la ville en 1749, sur ordre de Louis XV. Il accueille aujourd’hui des archives de la Direction du Patrimoine et des Monuments Nationaux.

La Porte Saint-Jean et les remparts

La Porte Saint-Jean et les remparts

Ces magnifiques ouvrages d'art, en cours de restauration, ont été édifiés au XIIIe siècle. La porte, avec ses deux tours en amande, assurait la défense de l'ancienne Route de Paris. A droite, se trouve le site des spectacles historiques Au Temps des remparts et La Légende des chevaliers.

L'église Sainte-Croix

L'église Sainte-Croix

Construite au XIIe siècle sur une ancienne chapelle, cette église doit son nom actuel à un morceau de la Croix du Christ qui aurait été rapporté par Thibaud V, gendre de Saint Louis. Incendiée en 1305, elle est rebâtie en majeure partie aux XVIe et XVIIe siècle, d’où son portail central de style Renaissance.

La Place du Châtel

La Place du Châtel

C’est le coeur de la ville Haute : en son milieu, un ancien puit et la “Croix des Changes”, du XIIIe s. au pied de laquelle se faisaient les transactions de monnaies et étaient proclamés les édits comtaux, puis royaux. Tout autour, se trouvent la Maison aux 4 Pignons, la Maison des Petits Plaids (ancien lieu de justice), l’Hôtel de la Coquille, les vestiges de l’église Saint-Thibault.

La Grange aux dîmes

La Grange aux dîmes

Cette maison, typique de Provins avec sa superbe salle inférieure voûtée, était louée par des marchands toulousains qui venaient pour les Foires de Champagne. Au XIIIe siècle, ces foires avaient la primauté dans tout l’occident, car la Champagne était un carrefour commercial important où convergeaient les marchands venant du Nord, du Sud et d’orient. Celle de Provins par sa situation géographique en était la plus importante.

La Roseraie et la Rose de Provins

La Roseraie et la Rose de Provins

Surplombée par les monuments de la vieille ville, la Roseraie de Provins vous conte l’Histoire de la Rose au travers de plus de 300 variétés de rosiers mis en scène par thème dans ce jardin de 3 hectares. Vous commencerez votre visite par les roses anciennes dont la plus célèbre « Rosa Gallica Officinalis » fut rapportée à Provins par Thibault IV de Champagne de retour de croisade.